Il était une fois

Il était une fois

Translate

Elle écrit ses phrases préférées dans des cahiers, les phrases qui résonnent en elle, qui arrivent à exprimer à la perfection ce qu’elle ressent. Elle apprend que la plupart du temps, ce sont les livres qui lisent en nous et non le contraire.- Le travail des nuages de Fanny -


Je n’écris pas avec de l’encre. J’écris avec ma légèreté. Je ne sais si je me fais bien entendre : l’encre , je l’achète. Mais la légèreté, il n’y a pas de magasin pour ça. Elle vient ou ne vient pas, c’est selon. Et quand elle ne vient pas, elle est quand même là. Vous comprenez ? La légèreté, elle est partout, dans l’insolente fraîcheur des pluies d’été, sur les ailes d’un livre abandonné au bas d’un lit, dans la rumeur des cloches de monastère à l’heure des offices, une rumeur enfantine et vibrante, dans un prénom mille et mille fois murmuré comme on mâche un brin d’herbe, dans la fée d’une lumière au détour d’un virage sur les routes serpentines du Jura... J’arrête là, la légèreté, vous voyez bien, elle est partout donnée. Et si en même temps elle est rare, d’une rareté incroyable, c’est qu’il nous manque l’art de recevoir, simplement recevoir ce qui nous est partout donné. 
-Christian Bobin La folle allure -

Sia - Lullaby ( by Irrévérence)

Send a wish upon a star


Une vidéo qui me touche,me bouleverse,me fait rêver.
Me donne espoir en demain
M'apporte douceur et réconfort quand il fait gris
Parce que j'aime la sensibilité qui s'en dégage
Et parce qu'elle à été faite par une personne qui compte énormément pour moi.


" Petites douceurs pour le coeur"


Je veux vivre en paix avec moi-même, je veux grandir , m'aimer.. 
Je veux rêver, rire, m'épanouir. 
J'ai besoin d'air, j'ai besoin de m'écouter...Je me choisis..
Je veux me vivre jusqu'au bout, telle que je suis.
 Je me réserve le droit d'essayer, de me tromper, 
de recommencer, d'essayer encore et de réussir 
- Nicole Charest - " Petites douceurs pour le coeur"

Je ne sais à quoi s'est envolée ma journée, il me semble avoir rêvé. - Henri-Frédéric Amiel -